Vérifiez avant d’acheter

Category: Informations

Stop aux sites illégaux

Ce matin, j’ai été interpellé par un particulier qui a obtenu mes coordonnées par Google, en recherchant des informations sur le site mycmjobs.fr.

Ce site était une plateforme destinée aux Community Managers mais cette personne m’a contacté pour son achat de chaussures ! En effet, l’url aboutit sur une boutique en ligne, vendant des chaussures. Il y a par contre des pages réellement dédiées à la vente de ces chaussures, à l’expédition… donc le site a été réellement refait pour la vente. Ce n’est pas un détournement d’adresse ou de domaine.

Aucune mention légale : des sites à fuir

Un rapide constat : comme toujours il n’y a pas d’indication SIRET, les liens vers les réseaux sociaux dirigent vers l’accueil du réseau et non pas sur la page de la boutique, il n’y a pas de conditions générales de vente, ni de contacts téléphoniques ou autres. Il faut absolument éviter tout achat sur ce genre de sites. Je viens d’avoir une conversation avec la Direction des Fraudes, et le message va clairement dans ce sens.

Le gros problème est le manque d’information du public, qui va être séduit par le design d’un site ou par le fait qu’il trouve “son” produit tant recherché. Faites un geste pour votre entourage : informez, partagez cet article ou ces conseils, et signalez les fraudeurs.

Sur les réseaux sociaux  la règle n’est pas respectée

Sur Facebook ou autre, nous sommes inondés de démarches de vente  de produit (cosmétique, coiffure, régimes d’amaigrissement ou autres cures…) ou de services (logos, sites, référencement…) . Il faut savoir que la Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, et en particulier son article 19, oblige chaque vendeur à afficher  ses coordonnées physiques, et ses numéros d’inscription au registre du commerce ou au moins le SIRET pour les micro entreprises. Si le prestataire est incapable de fournir ces renseignements, ne prenez pas le risque de traiter avec lui.

Quelles sont les conséquences

Nous avons régulièrement des clients appelant au secours pour un projet web avorté ou un logo bâclé. Ils ont payé parfois très cher leur prestation à un particulier ou un étudiant, et n’ont aucun recours, saut à démarrer de longues et coûteuses procédures, ne serait-ce déjà que pour identifier le prestataire. Ils ont été bloqués sur les réseaux sociaux et les mails de répondent plus.

Côté tarif, ces prestataires proposent des prix délirants, non conformes au marché. Parfois ça semble intéressant mais ensuite il y a souvent des demandes de versements supplémentaires ou simplement une livraison de produit non conforme. C’est donc une concurrence malsaine dans un marché déjà compliqué et un gros risque, comme toujours, pour le client final.

Des contrôles

N’hésitez pas consulter les sites comme societe.com ou le répertoire SIRENE qui vous permettra d’identifier le vendeur. En cas de doute ou de fraude, si votre fournisseur est en France, n’hésitez pas à le signaler à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes par le biais de ses antennes régionales :

En conclusion

Vérifiez avant d’acheter – il faut au moins 3 infos simples :

  • le nom et l’adresse du prestataire ou marchand
  • son SIRET
  • ses conditions générales de vente

Sinon : signalez et zappez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :